Boutique Biologiquement.comLe Café vert bio

  Posté par cafe       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Lorsque l’on parle de café vert bio, il s’agit en réalité du café non torréfié, du fruit mûr du caféier, à peine cueilli de l’arbre.

Le café vert présente l’ensemble des vertus naturelles du café, habituellement détruites lors de la torréfaction. Il est reconnu pour ses propriétés stimulantes, tant sur l’activité physique que sur l’activité psychique.
Culture

Le caféier est un arbuste du genre Coffea, de la famille des Rubiacées. Cultivé dans les zones tropicales, le caféier, avec ses feuilles persistantes, pousse en altitude ou au niveau de la mer. Capable de s’adapter à différents types de sols (argilo-silicieux en Côte d’Ivoire, volcaniques en Amérique Latine, alluvionnaires à Madagascar…), il exige toutefois de croître dans des zones ombragées, protégées des vents. Il produit un fruit, la “cerise du caféier”, à deux noyaux contenant chacun un grain de café. Cette cerise est récoltée puis séchée au soleil. La chair du fruit est ensuite cassée afin de libérer ses fèves : le café vert bio.

Le Café vert bio
Le Café vert bio

Historique

Le café serait originaire d’Ethiopie (Abyssinie), de la région de Kaffa. La légende veut qu’un berger ait vanté l’effet tonifiant de ce fruit sur les chèvres à qui il en avait donné. Le café sera par la suite cultivé en Arabie voisine, sous l’appellation “k’hawah”, qui signifie revigorant. Depuis, il est aussi bien l’objet de controverses que de convoitises. À la Mecque en 1511 et au Caire en 1532, la communauté islamique dénonce les vertus dynamisantes, notamment intellectuelles, du café et préfère interdire sa consommation. Devant la révolte des populations, les gouvernements se voient contraints de lever l’interdiction. Peu à peu, le café conquiert l’ensemble de l’Afrique du Nord jusqu’à la Turquie, puis l’Amérique Latine, notamment le Brésil et la Colombie.
Le café est introduit en Europe au tout début du XVIIe siècle. L’arôme de café séduit et devient rapidement très populaire. En France, des lieux réservés à sa seule consommation voient le jour : les célèbres cafés.
Au XIXe siècle, les scientifiques commencent à étudier la composition des grains de café. En 1820, Runge découvre la présence de la caféine. En 1832, Pfaffaud et Liebig classent cette molécule parmi les purines (molécules hétérocycliques). En 1843, le chimiste Stenhouse réalise que la caféine est présente aussi bien dans le fruit que dans les feuilles du caféier.

Partie utilisée

La fève de la cerise du caféier, préalablement séchée.

Indications utilisation

– Le café vert aide à diminuer la sensation de fatigue et à accroître l’endurance.
– Il contribue à redonner du tonus au corps et à retrouver la vitalité.
– Il participe à accélérer l’activité cérébrale. Son action serait réputée pour stimuler la vigilance, éveiller les sens, éclaircir les idées et faciliter la concentration.
– Il concourt à activer le fonctionnement du transit intestinal et à désintoxiquer l’organisme
– Il présente une action diurétique qui peut être utile dans le cadre d’un régime minceur.

Propriétés

Très riche en caféine, le café vert est le seul café à contenir une quantité importante de cafestol et de kahweol, deux substances qui favorisent le bon fonctionnement du foie et de la digestion en stimulant une enzyme : le Glutathione-S-Transférase (GST). La GST aide l’organisme à éliminer les déchets toxiques induits par la pollution atmosphérique (pesticides, gaz d’échappements, tabac…). Le café contient de l’acide chlorogénique qui participe à protéger l’organisme des radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire. Son action sur la circulation cérébrale tend à stimuler l’activité intellectuelle et à lutter contre les maux de tête. Riche en alcaloïdes, la caféine contribuerait également à dynamiser l’organisme, à accroître l’endurance et réduire la sensation de fatigue. La caféine encourage en outre les dépenses énergétiques et la combustion des graisses. Diurétique, elle facilite l’élimination des sucres. Associée à un régime minceur, elle contribue à faciliter la perte de poids.

Recherches internationales

Des scientifiques japonais ont publié, dans la revue “Annals of Internal Medecine”, un article relatant les vertus du café vert pour les personnes présentant un surpoids, en particulier pour les aider à se protéger d’un éventuel déséquilibre du métabolisme des sucres.

Contre-indication

Consommé en excès, le café peut s’avérer néfaste pour la nervosité et le rythme cardiaque. S’il ne modifie pas les conditions physiologiques de la grossesse, il est conseillé de limiter la consommation de café (torréfié) à deux tasses quotidiennes durant toute la période de gestation et d’allaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *