Boutique Biologiquement.comCafé bio

  Posté par cafe       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Floraison et fructification du café vert bio

Le caféier donne sa première floraison au bout de trois ans et sa première récolte au cours de sa cinquième année.
Floraison et fructification.

Le caféier donne sa première floraison au bout de trois ans et sa première récolte au cours de sa cinquième année.
La Fleur:
” C’était une vision radieuse que celle du nuage de craie suspendu dans la brume au-dessus de mes six cents arpents.

La fleur de café a un parfum délicat et légèrement amer qui rappelle celui de la fleur de prunellier.” de K.Blixen dans La Ferme Africaine.

La fleur du caféier se compose de 5 à 6 pétales de couleur blanche et embaume le jasmin.

Éphémère, elle fane en moins de deux jours pour être remplacée par le fruit que l’on appelle la cerise ou drupe par analogie de forme et de couleur.

La Cerise:
La nouaison qui est la formation du fruit dure de 6 à 7 mois.

% de pectine, elle adhère à 2 graines ovales qui forment en quelque sorte le noyau central.

Ces graines, une fois débarrassées de la pulpe le dépulpage donneront deux grains de café vert.

Parfois la cerise ne renferme qu’un seul petit grain rond : le Caracoli.

Commercialisé sous cette appellation (suivi de son origine il donne, sans que cela puisse se justifier scientifiquement, un excellent café.

Cycles de floraison :
D’une région à l’autre, selon l’altitude et le climat les périodes de floraison varient.

Le caféier ayant la particularité de fleurir après chaque pluie, il arrive fréquemment que l’on trouve sur un même rameau fleurs, cerises vertes et cerises rouges.

Ce particularisme ajoute à la difficulté de la récolte : dans les meilleures plantations où seuls les fruits mûrs sont cueillis, 6 à 8 passages dans l’année sont parfois nécessaires !

La production annuelle d’un caféier est de 2,5 kg de cerises, qui donneront 500g de café vert soit 400g de café torréfié, soit l’équivalent de 40 tasses par arbre et par an.

Agneau en Croûte de Café
Ingrédients
– 1 épaule d’agneau désossée,
– 500 grammes de farine,
– 220 grammes de beurre en pommade,
– 80 grammes de sucre en poudre,
– 10 grammes de sel fin de cuisine,
– 15cl de café noir très serré,
– Gros sel,
– 3 grammes de cardamome.

Préparation
Confectionner la croûte de café en mélangeant la farine, le beurre, le sucre, le sel et le café.

Laisser reposer 1 heure au frais.

Colorer l’épaule d’agneau rapidement sur toutes les faces, la relever de gros sel et de cardamome.

Une fois refroidie, la voiler en l’enveloppant dans la pâte au café finement étalée sur 2 à 3 millimètres, bien cicatriser la croûte pour une cuisson hermétique.

Poser l’épaule sur la lèchefrite et enfourner thermostat 7 ou 180° pendant 55 minutes pour une épaule moyenne.

Servir avec un copeau de céleri rave et un copeau de beurre salé.

Sole au Café, Noisettes et Romarin
Ingrédients pour 4 personnes.
– 8 petites solettes de 100 grammes chacune,
– 1 jaune d’oeuf bien frais,
– 50 grammes de poudre de noisettes,
– 50 grammes de café moulu,
– 1 branche de romarin,
– 100 grammes de beurre,
– 15 grammes de sel fin de cuisine,

Préparation
Passer le côté peau noire au jaune d’oeuf avec un pinceau.

Bien paner le tronçon de sole côté doré avec la poudre de café, la poudre de noisette et le romarin.

Poêlez doucement 2 minutes minutes de chaque côté et servir.

Poêlée de Pomme et Mangue au Café,
Ingrédients pour 4 personnes,
– 20 grammes de beurre,
– 60 grammes de sucre semoule,
– 10 grammes de café en poudre,
– 4 pommes Jonagold, ou Jubilé ou Reinette,
– 1 mangue,
– 1 gousse de vanille fendue et coupée en 4,
– 120 grammes de pâte sablée ou feuilletée,

Préparation
Éplucher les pommes et la mangue et les couper en gros quartiers.

Les faire blondir dans une poêle avec le beurre et le sucre.

Veiller à ne pas laisser trop cuire.

Dans 4 moules à tartes individuels répartir la poudre de café et 1/4 de gousse de vanille fendue et écrasée.

Disposer en rosace pommes et mangue.

Recouvrir d’un rond de pâte un peu plus large que le moule et faire cuire 12 à 15 minutes au four.

Démouler et servir bien chaud, éventuellement flamber au Calvados et l’accompagner d’une glace à la vanille.

Boutique Biologiquement.comLE CAFÉ VERT BIO: peut il aider à maigrir?

  Posté par cafe       Laisser un commentaire
[Total : 8    Moyenne : 2.5/5]

Qu’est-ce que le café ? Le caféier est une plante de la famille des rubiacées dont les fèves sont alimentaires. Les deux espèces les plus connues sont :
– l’arabica, cultivé dans les régions sèches et élevées (à température relativement basse),
– le robusta , cultivé en zone humide et chaude.

La boisson ‘café’ est préparée à partir du café vert torréfié et moulu. Les trois modes de préparation les plus fréquents sont :
– la décoction : café turc par exemple,
– l’infusion : le marc de café retenu par un filtre est arrosé d’eau chaude,
– la lixiviation : l’eau passe à travers du marc de café par vaporisation,
– la solubilisation : poudre de café à mettre directement dans l’eau chaude.

Une tasse de café (10 à 12 cl) demande pour sa préparation environ 10 à 12 g de café, soit 1 cuillère à soupe de café moulu.

La caféine

Le café doit l’essentiel de ses propriétés à la présence de caféine, un alcaloïde de la famille des méthylxanthines.

La teneur en caféine du café est variable selon la variété du café et son mode de préparation. A savoir également que le café vert contient très peu de caféine, cette dernière étant libérée au cours de la torréfaction pour se retrouver à l’état libre dans l’infusion.

Par ailleurs, il faut noter que la caféine ne se trouve pas seulement dans le café. On la trouve aussi dans le thé, les colas, le maté, le guarana, le cacao et chocolat.
Quelques exemples de contenu en caféine pour 10 cl (une tasse ou un demi verre) des boissons suivantes :
– café-filtre arabica : 60 à 100 mg,
– café-filtre robusta : 100 à 120 mg,
– café décaféiné : 1 à 5 mg,
– café instantané : 90 mg,
– thé : 60 à 80 mg,
– chocolat chaud : 25 mg,
– Cola : 50 mg.

Les bons côtés du café, à dose raisonnable
Grâce à la caféine, le café :
– Est un puissant stimulant intellectuel. Elle augmente la vigilance, la concentration, la sensation de bien être, la bonne humeur…

– A une action diurétique : elle favorise ainsi le drainage des toxines par l’élimination de l’eau dans les urines.

– Active la thermogenèse, c’est-à-dire la combustion de calories, même au repos. Ceci est intéressant dans le cadre d’une réduction calorique de l’alimentation qui au contraire ralentit la thermogenèse.

Ainsi une consommation de 100 à 150 mg de caféine par jour augmenterait la dépense calorique totale de 2 à 3 %, en favorisant notamment la sécrétion d’adrénaline qui augmente l’activité métabolique. On pourrait donc estimer, pour une dépense énergétique moyenne de 2000 kcal, une dépense de 50 kcal supplémentaires pour une tasse de café, soit l’équivalent calorique d’une petite tranche de pain (20 g) ou d’un yaourt nature. Mais attention, cette action a des limites encore mal définies et variables d’une personne à l’autre.

– Facilite la digestion en augmentant la secrétion de salive et d’enzymes digestives.

– Favorise le transit intestinal en augmentant le péristaltisme.

– Est un anti-migraineux en exerçant une dilation des vaisseaux sanguins du cerveau.

– Mobilise les graisses au cours d’un effort physique et permet donc d’économiser les réserves de glycogène des muscles.

Les bienfaits du café ne sont pas simplement dus à la caféine mais aussi à ses autres composants.
Apports nutritionnels du café

CAFÉ VERT BIO
CAFÉ VERT BIO

Les vertus du café découlent aussi de :

Son apport calorique insignifiant
Une tasse de 10 cl de café n’apporte que 5 kcal. L’apport en nutriments est donc faible, une tasse de café apporte 0,3 g de protéines ; 0,1 g de lipides ; 0,8 g de glucides.

Sa richesse en potassium
Une tasse de 10 cl de café apporte 80 mg de potassium ; ainsi 3 tasses de café couvrent pratiquement la moitié des besoins journaliers, ce qui lui confère un rôle dans l’excitabilité neuromusculaire, la fabrication des protéines, la mise en réserve des glucides dans le muscle sous forme de glycogène, le fonctionnement des cellules du cœur, les mouvements d’eau dans l’organisme…

D’autres minéraux sont également apportés en faible quantité, soit pour une tasse : 5 mg de calcium, 9 mg de magnésium, 3 mg de sodium, 0,35 mg de fer, 0,6 mg de chlore, mais aussi des traces de cuivre, zinc…

Son apport intéressant en vitamine PP (Niacine)
Une tasse de café couvre le quart des besoins journaliers, ce qui confère un rôle dans la synthèse de nos gènes et de nos hormones, la production d’énergie, la baisse du taux de cholestérol et triglycérides du sang …

Le café contribue également à compléter les besoins en vitamines B2, B3, B5, B6…

Son plein d’antioxydants
Le café est riche en antioxydants; parmi eux se trouvent les polyphénols (dont les bienfaits sont reconnus dans le vin), mais également les kahweols, cafestol… qui agiraient positivement au niveau du foie et des reins.
Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres, véritables agresseurs de l’organisme, ce qui confère au café un rôle protecteur du système cardiovasculaire, rénal, digestif et hépatique.

Ainsi, grâce à ses antioxydants, le café aurait un rôle protecteur dans plusieurs maladies : Parkinson, cancer du colon, de la vessie, diabète de type 2, maladies inflammatoires…
Mais attention à l’excès de caféine
– Tout d’abord, il semblerait qu’au-delà de 3 tasses de café par jour, il n’y aurait pas de bénéfices supplémentaires, en terme de protection….

– Par ailleurs un excès de caféine (plus de 450 mg par jour) peut avoir des incidences sur la santé : troubles cardiaques, digestifs, nerveux, du sommeil…
Les effets secondaires négatifs sont : anxiété, nervosité, tremblements, insomnies, troubles du sommeil profond, palpitations, diarrhées, brûlures d’estomac…

Remarque : la durée des actions de la caféine est environ de 3 à 4 heures mais elle est variable d’une personne à l’autre.

– En outre, trop de caféine pourrait même favoriser le stockage des graisses ! ceci étant peut-être lié à un état de nervosité ou d’anxiété que cela engendrerait. D’une manière générale, l’organisme se protège de toute agression en diminuant ses dépenses de bases, soit le métabolisme.