Boutique Biologiquement.comBien-être & Forme – Le café vert bio de A à Zen

  Posté par cafe       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Les antioxydants on les adore ! Premièrement, ils nous aident à lutter contres les radicaux libres, qui favorisent le vieillissement des cellules de l’organisme.
Ensuite, on aime encore plus ceux du café vert.

Pourquoi ?

Tout simplement car ils sont riches en polyphénols qui ont la bonne idée d’être particulièrement bien assimilés par l’organisme.
D comme Douceur
Le café vert a un goût assez doux.

Attention, on ne le boit pas pur mais en”blend”, autrement dit, il faut le marier avec du café torréfié ainsi on obtient une boisson au bon goût de café avec un plus, les bienfaits et la douceur du café vert.
Nouveau!
C’est seulement depuis quelques mois que l’on peut trouver en magasin le produit Nescafé Green Blend : un mélange composé de 35% de café vert et 65% de café torréfié.

Bien-être & Forme - Le café vert de A à Zen
Bien-être & Forme – Le café vert de A à Zen

Il contient 2 à 3 fois plus de polyphénols libres qu’un simple café habituel. Appréciez son goût délicat, doux et fruité à n’importe quel instant de votre journée.
Vert
A la base, les cerises du caféier contiennent des grains de café vert, leur couleur naturelle. C’est lors de la torréfaction que le café s’habille d’une jolie robe marron foncé.

N’allez pas imaginer que l’on vous propose de verser dans une tasse un café de couleur verte ! En effet, on ne boit jamais de café pur, il est toujours mélangé avec du café torréfié, donc bien noir.
ZEN restons zen
Grâce à la douceur et aux bienfaits du café vert, la pause détente devient plus que jamais un moment de bien-être. Alors pourquoi ne pas en profiter !

Le petit café habituel c’est bien, mais un café de bienfaits c’est mieux.

Boutique Biologiquement.comTout sur le Café bio

  Posté par cafe       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

De la botanique à l’économie, le café, simple graine de caféier cultivée entre les tropiques du Cancer et du Capricorne. Mais quelques points essentiels constituent un socle suffisant pour une culture café fondamentale.

GENERALITES

la culture du café fait vivre 100 millions d’individus à travers le monde, essentiellement dans les pays tropicaux ;
les pays industrialisés du Nord le consomment à hauteur de 70% ;
avec 15 milliards de dollars échangés par an, le café est la 1ère denrée agricole et la 2ème matière première (en valeur) commercialisée dans le monde, loin derrière le pétrole, mais devant le blé, l’acier, le sucre et le cacao ;
1,5 milliards de tasses de café sont consommées chaque jour dans le monde ;
deux tiers des habitants de la planète consomment du café, essentiellement en Europe – et notamment en Europe du Nord
EN FRANCE

88% des Français consomment le café au petit-déjeuner, 74% après le déjeuner, et 35% dans l’après-midi ;
le café est la 2ème boisson la plus consommée quotidiennement après l’eau.

Tout sur le Café bio
Tout sur le Café bio

DONNEES BOTANIQUES

la durée de vie d’un caféier est d’environ 70ans ;
un caféier produit annuellement une moyenne de 2,5 kg de cerises, soit 500 g de café vert, soit 400 g de café torréfié ;
la fleur de caféier, très fugace, ne vit que 24 à 36 heures (c’est pour sa ressemblance d’aspect et d’odeur avec la fleur de jasmin)
il faut ensuite 7 à 9 mois pour que le fruit de cette fleur, appelé drupe ou cerise, soit mûre.

UNE DÉCOUVERTE INSOLITE

Les historiens situent l’origine du café en Ethiopie. La légende raconte qu’il aurait été découvert par un jeune berger nommé Khaldi, intrigué par le comportement de ses chèvres : il lui apparu qu’après qu’elles aient brouté les baies rouges d’un arbuste spécifique, elles se mettaient à gambader et sautiller de façon étrangement énergique. La torréfaction aurait une origine tout aussi baroque, au Yémen cette fois. Un jour de grande pluie, ils eurent l’idée de placer leur récolte trempée sur un foyer de cheminée afin de la faire sécher. Durant le temps que durèrent leurs prières, les grains firent plus que sécher, ils rôtirent… Mais l’odeur ainsi dégagée était si délicieuse qu’ils prirent dorénavant l’habitude de griller les grains avant de préparer leur décoction.

DE LA CUEILLETTE À LA PRÉPARATION DU CAFÉ VERT

La cueillette du café est la toute première étape clé dans le délicat processus qui mène au produit fini. Le choix du mode opératoire est loin d’être anodin. Les pratiques les plus recommandées sont les plus fastidieuses et donc onéreuses. La méthode idéale (retenue par Malongo) est naturellement la récolte 100% manuelle, dite « picking », qui consiste à cueillir les cerises une à une en fonction de leur niveau de maturation. Par exemple, pas moins de sept passages sont nécessaires au Kenya. Le passage d’un peigne aux dents souples et écartées permet de faire tomber les cerises mûres, tandis que les vertes résistent et restent sur le rameau. Quant au « striping », il consiste à saisir le rameau de la main gauche et à tout arracher de la main droite, aussi bien les cerises vertes (qui donneront des grains sans arôme et sans parfum), jaunes (de qualité médiocre) et rouges (les seules véritablement mûres). Enfin, certains producteurs ont recours à des moyens mécaniques : des vibreurs placés sur le tronc secouent les caféiers afin de faire tomber les cerises mûres.
Le choix de la méthode d’extraction du grain est tout aussi primordial. Il n’existe en l’occurrence que deux solutions, et là encore, la meilleure est la plus compliquée et la plus coûteuse. Il s’agit de la méthode humide (pour laquelle Malongo opte systématiquement) : enlèvement de la pulpe des cerises mûres, fermentation, lavage des grains, séchage, café en parche – par opposition à la méthode sèche : séchage au soleil des cerises, café en coques, décorticage, grains verts. Enfin, il faut savoir que le café vert n’est pas sans défauts, il faut encore le trier pour éliminer les moindres déchets, afin d’obtenir la matière parfaitement digne d’être torréfiée.

CAFÉ ET SANTÉ

Contrairement aux idées reçues, la caféine comporte de très nombreux effets bénéfiques pour la santé :

elle combat la migraine ;
elle retarde l’apparition de la sensation de fatigue ;
elle améliore la récupération après un décalage horaire ;
elle facilite la digestion en activant les contractions de l’intestin et de la vésicule biliaire ;
elle lutte contre le diabète et les maladies de Parkinson et de Huntington ;
elle a un effet antioxydant ;
elle est une alliée précieuse dans la lutte contre la déshydratation chez les personnes âgées ;
elle joue un rôle bénéfique sur l’humeur des individus en les rendant plus toniques et sociables ;
et elle a des vertus pour la peau (les Japonais prennent des bains dans de la poudre de café).

DES LABELS POUR DISTINGUER LES CAFÉS

Deux labels mondialement reconnus sont essentiels pour mettre en avant les cafés respectant certaines valeurs :

Max Havelaar : est la garantie d’un commerce équitable assurant un revenu décent pour les producteurs du Sud ;
AB : signifiant agriculture biologique, est l’assurance que le produit est composé d’au moins 95% d’ingrédients issus de modes de production « bio », c’est-à-dire selon des pratiques respectueuses des équilibres naturels et de l’environnement.

LA MÉMOIRE DU CAFÉ…

Pour vraiment tout savoir sur le café, Malongo est une source particulièrement riche. Depuis sa création, la marque est attachée à rechercher, conserver et diffuser tout ce qui a trait à la culture du café. Par ses multiples actions dans ce sens, elle a acquis le statut de véritable gardien du patrimoine relatif au café.

Boutique Biologiquement.comLE CAFÉ VERT BIO: peut il aider à maigrir?

  Posté par cafe       Laisser un commentaire
[Total : 8    Moyenne : 2.5/5]

Qu’est-ce que le café ? Le caféier est une plante de la famille des rubiacées dont les fèves sont alimentaires. Les deux espèces les plus connues sont :
– l’arabica, cultivé dans les régions sèches et élevées (à température relativement basse),
– le robusta , cultivé en zone humide et chaude.

La boisson ‘café’ est préparée à partir du café vert torréfié et moulu. Les trois modes de préparation les plus fréquents sont :
– la décoction : café turc par exemple,
– l’infusion : le marc de café retenu par un filtre est arrosé d’eau chaude,
– la lixiviation : l’eau passe à travers du marc de café par vaporisation,
– la solubilisation : poudre de café à mettre directement dans l’eau chaude.

Une tasse de café (10 à 12 cl) demande pour sa préparation environ 10 à 12 g de café, soit 1 cuillère à soupe de café moulu.

La caféine

Le café doit l’essentiel de ses propriétés à la présence de caféine, un alcaloïde de la famille des méthylxanthines.

La teneur en caféine du café est variable selon la variété du café et son mode de préparation. A savoir également que le café vert contient très peu de caféine, cette dernière étant libérée au cours de la torréfaction pour se retrouver à l’état libre dans l’infusion.

Par ailleurs, il faut noter que la caféine ne se trouve pas seulement dans le café. On la trouve aussi dans le thé, les colas, le maté, le guarana, le cacao et chocolat.
Quelques exemples de contenu en caféine pour 10 cl (une tasse ou un demi verre) des boissons suivantes :
– café-filtre arabica : 60 à 100 mg,
– café-filtre robusta : 100 à 120 mg,
– café décaféiné : 1 à 5 mg,
– café instantané : 90 mg,
– thé : 60 à 80 mg,
– chocolat chaud : 25 mg,
– Cola : 50 mg.

Les bons côtés du café, à dose raisonnable
Grâce à la caféine, le café :
– Est un puissant stimulant intellectuel. Elle augmente la vigilance, la concentration, la sensation de bien être, la bonne humeur…

– A une action diurétique : elle favorise ainsi le drainage des toxines par l’élimination de l’eau dans les urines.

– Active la thermogenèse, c’est-à-dire la combustion de calories, même au repos. Ceci est intéressant dans le cadre d’une réduction calorique de l’alimentation qui au contraire ralentit la thermogenèse.

Ainsi une consommation de 100 à 150 mg de caféine par jour augmenterait la dépense calorique totale de 2 à 3 %, en favorisant notamment la sécrétion d’adrénaline qui augmente l’activité métabolique. On pourrait donc estimer, pour une dépense énergétique moyenne de 2000 kcal, une dépense de 50 kcal supplémentaires pour une tasse de café, soit l’équivalent calorique d’une petite tranche de pain (20 g) ou d’un yaourt nature. Mais attention, cette action a des limites encore mal définies et variables d’une personne à l’autre.

– Facilite la digestion en augmentant la secrétion de salive et d’enzymes digestives.

– Favorise le transit intestinal en augmentant le péristaltisme.

– Est un anti-migraineux en exerçant une dilation des vaisseaux sanguins du cerveau.

– Mobilise les graisses au cours d’un effort physique et permet donc d’économiser les réserves de glycogène des muscles.

Les bienfaits du café ne sont pas simplement dus à la caféine mais aussi à ses autres composants.
Apports nutritionnels du café

CAFÉ VERT BIO
CAFÉ VERT BIO

Les vertus du café découlent aussi de :

Son apport calorique insignifiant
Une tasse de 10 cl de café n’apporte que 5 kcal. L’apport en nutriments est donc faible, une tasse de café apporte 0,3 g de protéines ; 0,1 g de lipides ; 0,8 g de glucides.

Sa richesse en potassium
Une tasse de 10 cl de café apporte 80 mg de potassium ; ainsi 3 tasses de café couvrent pratiquement la moitié des besoins journaliers, ce qui lui confère un rôle dans l’excitabilité neuromusculaire, la fabrication des protéines, la mise en réserve des glucides dans le muscle sous forme de glycogène, le fonctionnement des cellules du cœur, les mouvements d’eau dans l’organisme…

D’autres minéraux sont également apportés en faible quantité, soit pour une tasse : 5 mg de calcium, 9 mg de magnésium, 3 mg de sodium, 0,35 mg de fer, 0,6 mg de chlore, mais aussi des traces de cuivre, zinc…

Son apport intéressant en vitamine PP (Niacine)
Une tasse de café couvre le quart des besoins journaliers, ce qui confère un rôle dans la synthèse de nos gènes et de nos hormones, la production d’énergie, la baisse du taux de cholestérol et triglycérides du sang …

Le café contribue également à compléter les besoins en vitamines B2, B3, B5, B6…

Son plein d’antioxydants
Le café est riche en antioxydants; parmi eux se trouvent les polyphénols (dont les bienfaits sont reconnus dans le vin), mais également les kahweols, cafestol… qui agiraient positivement au niveau du foie et des reins.
Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres, véritables agresseurs de l’organisme, ce qui confère au café un rôle protecteur du système cardiovasculaire, rénal, digestif et hépatique.

Ainsi, grâce à ses antioxydants, le café aurait un rôle protecteur dans plusieurs maladies : Parkinson, cancer du colon, de la vessie, diabète de type 2, maladies inflammatoires…
Mais attention à l’excès de caféine
– Tout d’abord, il semblerait qu’au-delà de 3 tasses de café par jour, il n’y aurait pas de bénéfices supplémentaires, en terme de protection….

– Par ailleurs un excès de caféine (plus de 450 mg par jour) peut avoir des incidences sur la santé : troubles cardiaques, digestifs, nerveux, du sommeil…
Les effets secondaires négatifs sont : anxiété, nervosité, tremblements, insomnies, troubles du sommeil profond, palpitations, diarrhées, brûlures d’estomac…

Remarque : la durée des actions de la caféine est environ de 3 à 4 heures mais elle est variable d’une personne à l’autre.

– En outre, trop de caféine pourrait même favoriser le stockage des graisses ! ceci étant peut-être lié à un état de nervosité ou d’anxiété que cela engendrerait. D’une manière générale, l’organisme se protège de toute agression en diminuant ses dépenses de bases, soit le métabolisme.

Boutique Biologiquement.comLe café vert bio: un aide-minceur

  Posté par cafe       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 4/5]

Les grains de café vert contiennent de l’acide chlorogénique, un polyphénol à fort potentiel antioxydant. Il agit sur les niveaux de sucre sanguin qu’il contribue à stabiliser.

Le café bio antioxydant naturel puissant vert contient de l’acide chlorogénique

Le café vert contient des acides caféique, chlorogénique, férulique, quinique, et surtout chlorogénique le plus puissant de tous qui ont un solide pouvoir antioxydant les rendant ainsi capables de neutraliser des radicaux libres extrêmement dangereux pour l’intégrité des cellules de l’organisme, les radicaux hydroxyles. La torréfaction entraîne une destruction des constituants actifs contenus dans le grain de café vert et, notamment, l’acide chlorogénique.

Le café vert bio: un aide-minceur
Le café vert bio: un aide-minceur

Les effets de l’acide chlorogénique sur le métabolisme

On a montré que les acides chlorogénique et caféique jouent un rôle prépondérant dans la régulation du taux de sucre dans le sang. Ils ont en effet la capacité de diminuer la production hépatique de glucose en inhibant l’action de l’enzyme responsable, la glucose-6-phosphatase.
Dans une étude Russe, 75 sujets volontaires, en bonne santé, ont reçu 90 mg d’acide chlorogénique par jour ou un placebo. L’acide chlorogénique a diminué de 15 à 20 % les niveaux de sucre sanguin par rapport au placebo .
L’acide chlorogénique exerce également un effet antagoniste sur le transport du glucose et diminue le taux de son absorption par les intestins diminuant ainsi la glycémie. Cela peut donc contribuer à diminuer les niveaux d’insuline dans le sang et par voie de conséquence à minimiser le risque de stockage des graisses. Mais pour obtenir un tel résultat, il faudrait consommer l’équivalent de plusieurs centaines de tasses de café quotidiennement. D’où l’intérêt des compléments nutritionnels riches en acide chlorogénique.

L’association acide chlorogénique et caféine

L’effet de la caféine, comme celui de l’acide chlorogénique, semble plus efficace sur la perte de poids lorsqu’ils sont associés. La caféine libère les acides gras des graisses stockées dans le corps et l’acide chlorogénique aide le foie à les transformer plus efficacement. L’administration quotidienne de 200 mg d’un extrait de café vert contenant de l’acide chlorogénique et de la caféine pendant 8 semaines à des femmes modérément obèses (indice de masse corporelle situé entre 22 et 30) a entraîné une diminution de leur poids corporel, de leur indice de masse corporelle et de leur tour de hanches sans qu’elles aient suivi un régime ou un programme d’exercice physique particulier.

L’acide chlorogénique peut mener à la perte de poids

Le « Svetol » est un extrait de café vert décaféiné que l’on retrouve dans un certain nombre de compléments alimentaires.
Une étude clinique réalisée sur 50 personnes âgées de 19 à 75 ans a montré qu’il pouvait induire une perte de poids. La prise quotidienne de 400 mg de « Svetol » pendant 60 jours a provoqué une perte de 5,7 % par rapport au poids initial des sujets dont l’indice de masse corporelle était supérieur à 25 au début de l’étude.